Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychopraticien : comment faire la différence ?

Le psychologue

Le psychologue a généralement suivi une formation universitaire de 5 ans. Il maîtrise dans le détail le fonctionnement du psychisme humain. Cependant, sa formation universitaire ne lui a pas appris à conduite une psychothérapie. Sa formation lui permet de réaliser des bilans psychologiques (QI, etc.)

Le psychiatre

Le psychiatre est médecin. A ce titre, il est compétent pour prescrire des médicaments et poser un diagnostic psychiatrique. Là encore, sans formation complémentaire, il n'est pas formé à la complexité d'une relation psychothérapeutique.

Le psychanalyste

Le psychanalyste est une personne qui a suivi lui-même une psychanalyse ainsi qu'une formation didactique à la réalisation de psychanalyse. Comme le dise les psychanalyse eux-même, lorsque l'on fait une psychanalyse, la guérison intervient de surcroit. Ce n'est pas l'objectif premier d'une psychanalyse qui d'ailleurs est souvent longue et coûteuse (plusieurs séances par semaine).

Le psychothérapeute

L'utilisation du titre de psychothérapeute est réglementé par le décret du 20 mai 2010. Ce titre ne peut être utilisé que pas des psychologue, des médecins et des psychanalystes. Cependant ces personnes, à moins qu'ils aient suivis une formation complémentaire dans une école privée ont rarement les compétences pour mener une thérapie. En effet, "cela prend du temps de s'initier à cet accompagnement si particulier par l'écoute, la reformulation, le non-jugement. Il faut aussi être capable d'être à la fois dans la relation avec le patient, disponible à ce qui se dit et se vit, mais aussi en position dite méta, c'est à dire vigilant à ce qui se joue dans l'entre-deux de la relation thérapeutique et dans le temps plus long de la thérapie. Il s'agit enfin de savoir poser un cadre à la thérapie (avec des règles de non passage à l'acte, de respect mutuel, etc.) et de la mener, avec ses aléas, jusqu'à son terme."

Le psychopraticien

Ce terme a été créé suite au décret de mai 2010 pour désigner "ceux qui exerçaient la psychothérapie et qui ne peuvent plus, selon la loi, porter le titre de psychothérapeute". Un "certificat de psychopraticien" en cours de validation au Répertoire National des Certifications Professionnelles. Pour obtenir ce titre, les critères sont stricts : au minimum 250 heures de formation sur 5 ans avec une psychothérapie approfondie, une formation en psychopathologie et un exercice professionnel de psychothérapie sous supervision permanente. Ces critères sont très proches de ceux demandés aux psychanalystes pour obtenir le titre de psychothérapeute.

Malheureusement, ce titre n'étant pas encore réglementé, "il désigne des personnes avec des formations très différentes. Certaines très sérieuses, d'autres beaucoup moins."

5 critères permettent de définir un bon psychopraticien. Il doit justifier :

  • d'une psychothérapie personnelle approfondie
  • d'une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode reconnue
  • d'une formation en psychopathologie clinique
  • d'une supervision permanente tout au long de sa pratique professionnelle
  • du respect du code de déontologie de la profession

 

N'hésitez pas à interroger votre praticien. Il doit pouvoir vous répondre avec ouverture.